summaryrefslogtreecommitdiff
diff options
context:
space:
mode:
authorDenise sur Lya <sekhmet@lya>2021-01-03 01:11:58 +0100
committerDenise sur Lya <sekhmet@lya>2021-01-03 01:11:58 +0100
commit388082e3adfae02abcaf6eda409caee79b63d014 (patch)
treecf0150b37b452707677dee56024561b6b8aa79d7
parentd45183386c52449856d14a59d5a4bd63586972a8 (diff)
downloadaventuriers-master.tar.gz
aventuriers-master.tar.zst
aventuriers-master.zip
arc 13 encoreHEADmaster
-rw-r--r--arc_13_retourI.tex107
1 files changed, 103 insertions, 4 deletions
diff --git a/arc_13_retourI.tex b/arc_13_retourI.tex
index 937d263..769f7e6 100644
--- a/arc_13_retourI.tex
+++ b/arc_13_retourI.tex
@@ -759,7 +759,8 @@ Sitôt qu'elle commença à se concentrer sur son sort, elle sentit ce qui cloch
759\noindent --- Aleeeeeerte ! hurla \chris tout en accélérant à la suite du mage. \\ 759\noindent --- Aleeeeeerte ! hurla \chris tout en accélérant à la suite du mage. \\
760S'il y avait des gardes dans le coin, il était toujours mieux de les avertir, et idéalement de les ameuter. Le couloir tournait à nouveau à droite, et lorsqu'il passa l'angle, il eut la surprise d'apercevoir deux d'entre eux, à l'autre extrémité. Il les reconnut immédiatement à leur uniforme et à leur attitude aux aguets. 760S'il y avait des gardes dans le coin, il était toujours mieux de les avertir, et idéalement de les ameuter. Le couloir tournait à nouveau à droite, et lorsqu'il passa l'angle, il eut la surprise d'apercevoir deux d'entre eux, à l'autre extrémité. Il les reconnut immédiatement à leur uniforme et à leur attitude aux aguets.
761 761
762Il y avait quelques portes sur sa droite, à première vue fermées. Le mage allait soit devoir se battre, soit chercher à les ouvrir. Les gardes en face, surpris, avaient réagi en tirant leurs épées. 762Il y avait quelques portes sur sa droite, à première vue fermées. Le mage allait soit devoir se battre, soit chercher à les ouvrir. Les gardes en face, surpris, avaient réagi en tirant leurs épées.\\
763--- Halte-là ! cria l'un d'eux.\\
763L'homme n'essaya même pas les portes. Il se précipita sur une des fenêtres sur sa gauche, l'ouvrit, et enjamba lestement le rebord. 764L'homme n'essaya même pas les portes. Il se précipita sur une des fenêtres sur sa gauche, l'ouvrit, et enjamba lestement le rebord.
764 765
765\noindent --- C'est \mageninja ! expliqua \chris aux soldats incrédules. Il faut aller à sa poursuite !\\ 766\noindent --- C'est \mageninja ! expliqua \chris aux soldats incrédules. Il faut aller à sa poursuite !\\
@@ -784,6 +785,104 @@ Il se mit à remonter le couloir, tout en continuant à crier des ordres vers l'
784--- Gardes, l'ennemi se dirige vers l'aile sud ! Archers, tirez à vue sur \mageninja !\\ 785--- Gardes, l'ennemi se dirige vers l'aile sud ! Archers, tirez à vue sur \mageninja !\\
785--- Tes archers ont-ils une chance de le toucher dans cette pénombre ? répliqua-t-elle en le rattrapant. Je viens avec toi. 786--- Tes archers ont-ils une chance de le toucher dans cette pénombre ? répliqua-t-elle en le rattrapant. Je viens avec toi.
786 787
787%\recit{\denise} 788%%%
788% 789\recit{\denise}
789%Elle avait senti le sort de son amie sur sa blessure. Étrangement, au lieu du soulagement auquel elle s'attendait, la douleur sembla se raviver brutalement, lui arrachant un gémissement, et semblant la sortir d'une torpeur latente. Elle ouvrit les yeux et se redressa. \chloe la regardait d'un air inquiet. 790
791Au lieu du soulagement attendu, \denise sentit la douleur devenir plus vive encore. Elle ouvrit brusquement les yeux et poussa un gémissement. Comme si la douleur lui avait brutalement rendu ses esprits, elle se redressa et regarda \chloe, à genoux à côté d'elle.\\
792--- Tu vas bien ? demanda la jeune magicienne.\\
793Son visage était pâle. \denise fit une grimace. Sa plaie était, hélas, toujours là. Elle allait répondre quand elle entendit des cris et des pas venant du fond du couloir.
794
795Un garde arrivait en courant dans leur direction. Ce n'était peut-être pas le moment de questionner \chloe sur l'usage de la magie. Il s'arrêta net lorsqu'il les vit toutes les deux.\\
796--- Mais... qu'est-ce qui s'est passé ici ?\\
797Elle reconnut \simon, le chef des gardes. Derrière lui, s'approchait la silhouette familière d'\aure.\\
798--- Ça va \denise ?\\
799--- Ça ira, répondit-elle. Où est \mageninja ?\\
800L'archère dépassa le garde et continua dans le couloir. Elle jeta un \oe{}il à la fenêtre.\\
801--- Il se rapproche du château, la porte sud ! cria-t-elle.\\
802À cet instant, un autre garde arriva de la direction opposée, avançant d'un pas rapide avec une torche à la main.
803\aure le contourna, et continua sa course dans le couloir.\\
804--- \jan, suis l'archère. Il faut l'intercepter ! ordonna le chef des gardes\\
805Le dénommé \jan, un peu surpris, se mit à courir derrière elle. \denise et \chloe restèrent seules avec \simon.
806
807\noindent --- Faites voir votre blessure. Que s'est-il passé ?\\
808Il s'agenouilla et examina sa plaie.\\
809--- \mageninja nous a attaqués, raconta \chloe. \denise a réussi à le blesser avec son épée, et lui l'a frappée à la cuisse.\\
810--- Sérieuse entaille. Il faudra vous soigner rapidement. Et donc cet homme est un sorcier ? Quelle est cette histoire ?\\
811--- Il peut se rendre invisible, insista \chloe.\\
812--- Je vous avais prévenus, murmura \denise.\\
813Il hocha la tête et fronça les sourcils.\\
814--- Je reconnais que je ne vous ai pas crue cet après-midi. Mais là avec ce que j'ai vu...\\
815Il soupira.\\
816--- Quelque chose, ou quelqu'un est entré dans l'infirmerie, continua-t-il. Là où on essayait de soigner \ismael. Enfin le sosie, le brûlé, bref. Il était sous bonne garde, je l'avais moi-même sous les yeux. Et sans que je puisse intervenir, quelque chose... l'a achevé. D'un coup de lame.\\
817Les deux jeunes femmes ouvrirent des yeux ronds. \\
818--- Quoi ? s'exclamèrent-elles en même temps.
819
820\recit{\aure}
821
822\noindent --- Qui suit-on ? demanda \jan en courant derrière elle.\\
823--- \mageninja ! répondit-elle sans se retourner.
824
825Après toute cette tension accumulée, elle était soulagée d'être enfin dans l'action. Courir après leur adversaire lui permettait enfin de libérer sa rage, et elle n'aurait pas pu rester une fois de plus au second plan. Elle allait le rattraper, et le stopper une fois pour toutes. Pour ce qu'il leur avait fait subir depuis une semaine. Pour \ismael et ses blessures, pour \chloe et son enlèvement, et tout ce qui en avait découlé, pour \denise et le coup de dague qu'elle avait reçu. Elle laissa échapper un cri libérateur et accéléra.
826
827S'il entrait bien par la porte sud, elle aurait tout le couloir pour l'aligner.
828
829
830\recit{\chris}
831
832\mageninja avait pris une bonne avance. Il venait de recevoir une flèche, et continuait à courir presque comme si de rien n'était, sans compter la plaie sur son flanc qui saignait sérieusement. Ce type était insensible à la douleur, c'était la seule explication possible. La magie pouvait-elle faire ça ?
833
834Le garde qui l'accompagnait criait régulièrement l'alerte, ce qui permit aux rares serviteurs sur leur chemin de s'écarter. Il fut surpris de constater que leur adversaire, au lieu de chercher à sortir de l'enceinte, se dirigeait au contraire de nouveau vers le château.\\
835--- Arrêtez-le ! cria son compagnon au garde qui se tenait devant la porte.
836
837Le garde, averti, dégaina son épée et fit face à \mageninja. Il faisait très sombre, mais les dernières lueurs du jour étaient probablement suffisantes pour faire face à un adversaire blessé. Encore que... \chris ne vit pas précisément la scène, mais le mage sembla lancer un éclair de lumière ---un nouveau sort ?--- et le pauvre garde s'effondra quelques instants plus tard, en poussant un long cri.
838
839\chris savait ce que cela voulait dire d'être un garde. Il grimaça en pensant au sort de ce pauvre homme. Voyant que son compagnon avait de toutes façons nettement plus d'avance que lui, et semblait tout aussi compétent pour courir après leur adversaire, il prit le temps de s'arrêter à la hauteur du blessé. Nulle trace de blessure magique à première vue, mais un coup de dague qui lui avait transpercé l'\oe{}il. L'homme était par chance encore en vie, la lame n'avait peut-être pas été enfoncée assez loin. Il cria en direction de deux serviteurs.\\
840--- Par ici, à l'aide !\\
841Les deux silhouettes s'approchèrent, une jeune servante et un valet plutôt âgés, en train de transporter des restes de plats du banquet.\\
842--- Cet homme a besoin de soins, rapidement.\\
843Ils étaient visiblement terrifiés par la scène qu'ils venaient de voir.\\
844--- Quelle... était cette sorcellerie ? demanda le valet.\\
845--- Nous nous occupons du sorcier, et vous, occupez-vous du blessé, répondit \chris en se relevant.
846
847\recit{\aure}
848
849Après avoir parcouru un long couloir, elle arriva enfin en haut d'un long escalier. En bas, elle distinguait la faible lumière émanant de la porte. Soit elle descendait maintenant les marches pour voir ce qui se passait dehors, soit elle espérait qu'il entre ici et était alors la mieux placée pour lui tirer dessus d'en haut.
850
851Aux cris qu'elle entendit venant de l'extérieur, elle s'arrêta et choisit la deuxième solution. Elle tenta de reprendre son souffle tout en armant une flèche.\\
852--- Quelqu'un entre ! C'est... commença \jan derrière elle.\\
853--- C'est lui, coupa-t-elle. Elle le reconnut immédiatement avec sa dague, son bâton de mage et ses blessures.
854
855Au moment où elle banda son arc, il se tourna vers elle. Soudain, une lumière aveuglante envahit sa vision, comme une explosion violente. Elle lâcha aussitôt la corde, laissant filer sa flèche, en poussant un cri.
856
857\recit{\chloe}
858
859\noindent --- Mais... ça n'a pas de sens ! s'exclama \chloe. Pourquoi chercherait-il à tuer son allié ?\\
860\simon haussa les épaules.\\
861--- Était-ce vraiment son allié ? Ou le véritable \ismael ?\\
862--- Non, murmura \denise les sourcils froncés. Je pense plutôt que le sosie était le serviteur de \mageninja, et non l'inverse.\\
863Le garde resta un instant silencieux. Puis il remit son épée dans son fourreau et s'agenouilla auprès de la blessée.\\
864--- Pouvez-vous lâcher votre épée ? Non, ne vous levez pas, il ne vaut mieux pas.\\
865Il prit la jeune elfe dans ses bras et se releva.\\
866--- Le serviteur de \mageninja... C'est possible en effet, reprit-il. Une fois devenu inutile, il serait revenu l'achever ?\\
867--- Surtout qu'il risquait de parler tant qu'il était en vie, compléta \chloe.
868
869Le chef des gardes hocha la tête et se mit en route d'un pas rapide. La jeune magicienne ramassa l'épée de \denise et lui emboîta le pas. Avec ses grandes enjambées, elle devait presque courir pour le suivre.\\
870--- Où allez-vous ?\\
871--- La faire soigner. À l'infirmerie de la garde.\\
872\chloe fit une moue. Elle avait entendu parler de la médecine de la région et leur réputation n'était pas terrible... Hors de question qu'elle y laisse \denise seule.\\
873--- Je n'irais pas confier l'invitée du duc à n'importe qui, ajouta-t-il comme s'il devinait ses pensées. Le médecin de la garde n'est peut-être pas le plus délicat des praticiens, mais il sait soigner ce genre de blessure. Mieux que beaucoup de charlatans qui se prétendent guérisseurs.
874
875À demi convaincue, elle continua à le suivre les couloirs du château.\\
876--- Cependant, cela n'explique pas une chose, reprit le garde après un moment.\\
877--- Ah ?\\
878--- S'il s'agissait bien de \mageninja, invisible, qui est venu tuer... l'autre. Il est reparti invisible donc. Il vous a donc attaqués en étant toujours invisible ?\\
879--- Euh, oui... répondit \chloe, mal à l'aise.\\
880--- Comment avez-vous su qu'il allait attaquer ? Comment avez-vous su qu'il était là ? Vous étiez dans ce couloir, par hasard, l'épée sortie, toujours par hasard ?
881
882Il y eut un silence. \chloe se mordit la lèvre en espérant très fort que son malaise ne voie pas dans l'osbcurité.\\
883--- Nous les elfes... avons un instinct pour ce genre de choses, commença \denise, depuis les bras du garde.\\
884--- Ah ? commença-t-il d'un air méfiant. Vous pouvez voir l'invisible ?\\
885--- Nous avons pu sentir qu'il se passait quelque de... magique, continua-t-elle. Et comme j'étais presque sûre qu'il savait se rendre invisible...\\
886--- \denise et \chris ont alors frappé plus ou moins au hasard, et en réussissant à le toucher, \denise a dû mettre fin au sort, compléta \chloe. Nous avons vu apparaître \mageninja. Il a essayé de s'enfuir, et s'est alors retrouvé face à vous.
887
888\simon resta un instant silencieux, réfléchissant à cette explication. Il lui était difficile de voir son visage puisqu'il marchait toujours devant elle, à grandes enjambées. Allait-il croire à leur histoire ? \chloe elle-même trouvait que \denise n'avait pas l'air très convaincante dans son mensonge, mais avec sa blessure et son visage crispé de douleur, elle ne pouvait pas avoir l'air naturel de toutes façons. À moins de bien la connaître, il ne s'en rendrait pas compte.