ecrit pour l'ESPE
authorDenise sur Lya <sekhmet@lya>
Fri, 29 Jan 2016 21:09:15 +0000 (22:09 +0100)
committerDenise sur Lya <sekhmet@lya>
Fri, 29 Jan 2016 21:09:15 +0000 (22:09 +0100)
2nde/DST_5/dst5_corrige.pdf
2nde/DST_5/dst5_enonce.pdf
ESPE/TC_2/biblio.bib [new file with mode: 0644]
ESPE/TC_2/contenu.tex
ESPE/TC_2/ecrit.bbl [new file with mode: 0644]
ESPE/TC_2/ecrit.blg [new file with mode: 0644]
ESPE/TC_2/ecrit.pdf
ESPE/TC_2/ecrit.tex
ESPE/TC_2/makefile [new file with mode: 0644]

index 76e87e4..7b4398c 100644 (file)
Binary files a/2nde/DST_5/dst5_corrige.pdf and b/2nde/DST_5/dst5_corrige.pdf differ
index 91f07a8..0cbe2c2 100644 (file)
Binary files a/2nde/DST_5/dst5_enonce.pdf and b/2nde/DST_5/dst5_enonce.pdf differ
diff --git a/ESPE/TC_2/biblio.bib b/ESPE/TC_2/biblio.bib
new file mode 100644 (file)
index 0000000..ba7e63b
--- /dev/null
@@ -0,0 +1,33 @@
+%% biblio
+@misc{FiIng,
+  title = {Les filles dans les écoles d'ingénieur},
+  howpublished = {\burl{http://www.ingenieurs.com/comment-devenir-ingenieur/les-filles-dans-les-ecoles-d-ingenieurs-1469.php}},
+}
+
+@misc{nioutaik,
+  title = {Pourquoi le sexisme dans les jeux vidéo est loin d'être un faux problème (article humoristique mais très pertinent)},
+  howpublished = {\burl{http://nioutaik.fr/index.php/2013/07/05/650-pourquoi-le-sexisme-dans-les-jeux-video-est-loin-detre-un-faux-probleme/}},
+}
+
+
+
+@misc{sexismegeek,
+  title = {Sexisme chez les geeks},
+  howpublished = {\burl{http://cafaitgenre.org/2013/03/16/sexisme-chez-les-geeks-pourquoi-notre-communaute-est-malade-et-comment-y-remedier/}},
+}
+
+@misc{anita,
+  title = {Tropes vs Women in video games (et autres vidéos sur le sujet)},
+  author = {Anita Sarkeesian},
+  howpublished = {\burl{https://www.youtube.com/user/feministfrequency/videos}},
+}
+
+@misc{NGA,
+  title = {No Girls Allowed (une histoire du sexisme dans les jeux vidéo)},
+  howpublished = {\burl{http://www.polygon.com/features/2013/12/2/5143856/no-girls-allowed}},
+}
+
+@misc{wiki,
+  title = {Wikipedia: Women in Computing},
+  howpublished = {\burl{https://en.wikipedia.org/wiki/Women_in_computing}},
+}
index 85b5067..b4c4dde 100644 (file)
@@ -1,33 +1,66 @@
-Les femmes et filles en informatique.
+\section*{Les filles en informatique}
 
 Il est de notoriété publique que les mathématiques sont, dans l'imaginaire collectif, \og la \fg science oubliée par la gent féminine. 
 %Des vieux clichés, comme \og les filles visualisent mal dans l'espace \fg, ou \og les garçons ont moins de mal avec l'abstrait \fg ont la vie dure, mais sont régilièrement com
-On invoque souvent, en explication comme dans de nombreux cas, le poids du passé et des traditions, où seuls les hommes avaient le droit d'étudier les sciences, et particulièrement les mathématiques. Si cette explication était la seule responsable de ce déplorable état de fait, alors comment expliquer que l'informatique, petite s{\oe}ur des mathématiques, souffre encore plus du manque de parité ?
+On invoque souvent, en explication comme dans de nombreux cas, le poids du passé et des traditions, où seuls les hommes avaient le droit d'étudier les sciences, et particulièrement les mathématiques. Si cette explication était la seule responsable de ce déplorable état de fait, alors comment expliquer que l'informatique, petite s{\oe}ur récente des mathématiques, souffre encore plus de ce manque de parité ?
 
 Entendons nous tout d'abord : nous ne parlerons pas seulement ici de \emph{science} informatique (qu'on désignerait en anglais par \og Computer Science \fg, et qui consiste en informatique fondamentale et théorique), mais aussi d'informatique appliquée\footnote{Et là, mon poil d'informaticienne théorique se hérisse. %\og L'informatique est autant la science des ordinateurs que l'astronomie est la science des téléscopes \fg. 
-Mais parler uniquement du problème en informatique fondamentale serait un peu limité, surtout si on s'adresse à des élèves en quête d'orientation}, programmation, adminstration système, qui souffrent tout autant (voire plus) du manque de parité. 
+Mais parler uniquement du problème en informatique fondamentale serait un peu limité, surtout si on s'adresse à des élèves en quête d'orientation.}, programmation, adminstration système, etc qui souffrent tout autant (voire plus) du manque de parité. 
 
-Revenons à notre problème : l'informatique, donc, attire extrêmement peu de filles, alors qu'on ne peut invoquer le poids des traditions pour un domaine né dans un contexte où le machisme est nettement moins présent qu'un ou deux siècles plus tôt\footnote{Ainsi, on peut facilement invalider l'argument de la tradition pour le manque de filles en sciences, du moins ce facteur n'agit pas seul}.
+%Revenons à notre problème : l'informatique, donc, attire extrêmement peu de filles\footnote{On pourra voir~\cite{FiIng} et bien d'autres sources : plus les écoles d'ingénieur sont orientés informatique, plus le pourcentage de filles y est faible.}, alors qu'on ne peut invoquer le poids des traditions pour un domaine né dans un contexte où le machisme est nettement moins présent qu'un ou deux siècles plus tôt.
 
-Pourquoi, et que peut-on faire ?
+Notre question est donc de savoir pourquoi il y a si peu de filles dans les filières informatiques\footnote{On pourra voir~\cite{FiIng} et bien d'autres sources : plus les écoles d'ingénieur sont orientés informatique, plus le pourcentage de filles y est faible.}, et que peut-on y faire ?
 
-\smallskip
 
-Pourquoi ?
 
-Le monde informatique est un très bon exemple de discrimination qui s'invente, et s'auto-convainc ensuite qu'il est parfaitement \og naturel \fg et \og logique \fg. Un excellent exemple se situe dans le monde des jeux vidéos. Il y a une ou deux décennies\footnote{Cela progresse doucement, mais même aujourd'hui, être une femme \og gameuse \fg est difficile}, le monde du jeu vidéo était exclusivement masculin : des jeux dans des thèmes de guerre, ou autres thèmes plutôt étiquetés \og masculins \fg\footnote{Bien qu'on puisse réfuter cela !}. Il y a toujours eu des héros masculins et féminins, mais les héros masculins sont des montagnes de muscles, forts, courageux, (voir...). Les héros féminins, eux, sont plutôt des bimbos très peu habillées\footnote{la protection d'une armure féminine dans un jeu vidéo étant directement proportionnelle au bonnet de soutien-gorge et inversement proportionnelle à la surface de peau recouverte...}, aux proportions presque inhumaines tellement les jambes sont fines par rapport aux seins ! (voir...) En gros, les héros masculins sont faits pour s'y identifier, les héros féminins pour être reluqués\footnote{On peut y voir quelques exceptions, raisonnablement récentes : }. Le jeu vidéo, donc, semble viser exclusivement les hommes, jeunes, hétérosexuels\footnote{En plus d'être sexiste, cet univers est extrêmement homophobe, mais il n'est }, 
 
-Or, c
+\subsubsection*{Un cas particulier : les jeux vidéos}
 
+Le monde informatique est un très bon exemple de discrimination qui s'invente, et s'auto-convainc ensuite qu'il est parfaitement \og naturel \fg et \og logique \fg. En particulier, c'est ce qui s'est passé pour les jeux vidéos.
 
-%%%%%%%%%%%%
+Il n'y a pas si longtemps, le monde du jeu vidéo était exclusivement masculin : des jeux dans des thèmes plutôt étiquetés \og masculins \fg. Il y a toujours une très large proportion de héros masculins, et de plus, si les héros masculins sont des montagnes de muscles, forts et courageux,  les rares héros féminins, eux, sont des bimbos très peu habillées à la plastique impressionnante\footnote{la protection d'une armure féminine dans un jeu vidéo étant directement proportionnelle au bonnet de soutien-gorge et inversement proportionnelle à la surface de peau recouverte...}. Pour faire simple, les héros masculins sont faits pour s'y identifier, les héros féminins pour être reluqués, ou protégés : le jeu vidéo, donc, semble viser exclusivement les hommes hétérosexuels\footnote{En plus d'être sexiste, cet univers est homophobe, mais ce n'est guère surprenant, les deux étant généralement liés.}.
 
+Or, tout cela n'est pas venu naturellement. À l'origine, comme raconté dans \cite{NGA}, le jeu vidéo à ses débuts (années 70) était destiné à tout le monde : adultes, enfants, garçons, filles. Puis, lorsque le marché s'effondre, un moyen de le relancer est de viser un public très restreint : l'industrie des jeux vidéo choisit alors les garçons, jeunes. Ainsi, dès le début des années 90, les jeux vidéos et consoles, et la publicité qui va avec, cible uniquement ce public.
+ De fil en aiguille, les jeux plaisant de moins en moins aux filles, les filles y jouent donc moins. Ainsi, le monde du jeu vidéo a fini par s'auto-persuader qu'il était destiné uniquement aux garçons.
 
-Et le monde du jeu est très macho aussi. Le net aussi de façon générale.
+On peut constater un mieux appréciable aujourd'hui, ainsi qu'une certaine prise de conscience (voir \cite{anita}).
+D'une part, le jeu vidéo d'\og action \fg, le jeu traditionnel, est supplanté par de nombreux nouveaux types de jeux (dits de \og casual gaming\fg) qui ne souffrent pas (ou peu) de ce problème. Et même dans le secteur plus traditionnel, on voit enfin jeux mettant en valeur des héroïnes féminines intéressantes (Chell dans \emph{Portal}, Elly dans \emph{The Last of Us}, \ldots). Malgré cela, encore aujourd'hui une \og gameuse \fg est généralement réduite à dissimuler son genre pour pouvoir jouer tranquillement\footnote{Loin de moi l'idée selon laquelle on devrait forcément dévoiler son genre ou son identité sur internet. Mais avoir le choix de le faire, et ne pas avoir à le subir ensuite.}.
 
-Le cliché du geek. Il n'y a pas de cliché de la geekette... ou très peu
-"ingénieur informaticien"
+\subsubsection*{Le \og geek \fg}
 
-Que faire ? Le cliché, il faut en rire. l'adapter. Vivre avec. Et en inventer un de la "geekette" qui soit flatteur.
+L'univers de l'informatique, qui a démarré en grande partie avec les jeux vidéo, a vraisemblablement subi le même genre de cliché auto-construit. Il est malheureusement bien connu que sur internet, mieux vaut ne pas dire qu'on est une fille...
+
+Quelle est l'image de l'\og informaticien \fg stéréotypé, finalement ? Le \og geek\footnote{En réalité, il s'agit plutôt de l'image du \og nerd \fg, mais je ne vais pas détailler les différences ici.} \fg est un adolescent, mâle, boutonneux, à lunettes, timide, asocial, maigrichon et pâle puisqu'il ne sort jamais dehors, désespérément en manque d'une copine. Mais il est aussi gentil, intelligent, brillant scientifique, passionné et sait dépanner un ordinateur comme pas deux.
+
+Cette image de l'\og ingénieur informaticien\fg, peu flatteuse au départ, s'est ensuite démocratisée, et est devenu une mode : beaucoup de gens sont fiers de se dire \og geeks \fg. Comme tout cliché, un adolescent en construction de lui-même s'y compare et s'y identifie parfois, pleinement ou en partie. Ainsi, voulant ressembler à cette image finalement pas si mauvaise d'adulte, un jeune garçon veut devenir informaticien. Petit à petit, il s'en détache et il trouve sa place en tant qu'adulte.
+
+\subsubsection*{Et la \og geekette \fg ?}
+
+Le cliché du geek, qu'on le considère flatteur ou non, est résolument masculin et hétérosexuel. Que reste-t-il pour les autres, notamment pour les filles ? Il n'y a pas, à l'heure actuelle, d'image suffisamment intéressante de la \og geekette \fg, ou d'un équivalent a-genre du geek. La seule image crédible actuelle est celle de la \og copine du geek \fg.
+La geekette a donc, dans le meilleur des cas, quelques compétences en informatique, mais elle se réfère à son copain pour les choses vraiment compliquées. Ou alors elle profite du sex-ratio très avantageux des écoles d'informatique pour se faire aider par une foule de garçons en manque d'interaction avec le sexe opposé.
+
+Il existe une image de la \og vraie \fg geekette, celle sous forme d'un garçon manqué, s'habillant et ayant un comportement de garçon. Elle n'est plus vraiment considérée comme une fille, et là, elle a le droit d'être forte en informatique.
+
+
+Être un second rôle, ou devenir un homme. Ce n'est pas étonnant que le secteur attire peu les jeunes adolescentes, en quête d'une image un peu plus valorisante\footnote{Même si malheureusement, beaucoup de médias véhiculent encore une image peu valorisante de la femme (potiche...), ce qui n'aide pas.}.
+
+Si on y ajoute la réputation très \og macho \fg des filières informatique, cela n'encourage pas les filles à s'y rendre : être dans une classe composée uniquement de garçons, il faut le supporter. Et donc la situation s'auto-entretient.
+
+\subsubsection*{Que peut-on faire ?}
+
+Tout comme lutter contre les clichés homme/femme permet petit à petit de changer l'état d'esprit, réfléchir à cette image de la geekette permettrait de rendre la filière informatique plus attrayante aux filles.
+Nous, hommes, femmes, jeunes, vieux, devons construire et encourager une image raisonnablement flatteuse mais aussi crédible de l'informaticienne\footnote{Ou, encore mieux, d'un geek générique qui dépasserait les différences de genre} :  passionnée, brillante, etc, en somme, lui donner la plupart des qualités qu'on attribue aux geeks.
+
+En tant qu'enseignant $\cdot$ e $\cdot$ s, nous avons un rôle à jouer dedans : d'une part par ce que nous enseignons, d'autre part par ce que nous sommes.
+
+Ce ne sont pas les informaticiennes qui ont manqué dans l'histoire \cite{wiki}, à commencer par Ada Lovelace, la première programmeuse\footnote{En fait, première personne à programmer tout court. L'expression \og première programmeuse \fg laisserait croire qu'elle serait la première parmi les femmes...}. Il est dommage qu'elles soient si peu connues, et parler de l'existence de quelques-unes d'entre elles à nos élèves serait bienvenu. En attendant de véritables manuels d'informatique, nous pouvons encourager les éditeurs à faire de petits \og encarts \fg sur le sujet, comme ils le font sur certains mathématiciens. 
+
+Mais finalement, notre attitude et notre présence marque bien plus les élèves qu'un blabla historique. Nous avons un rôle important à jouer, en encourageant les vocations chez tous et en décourageant les comportements sexistes, mais cela prend encore plus de sens dans mon cas, étant une informaticienne. Mes élèves ont sous leurs yeux une femme, qui a fait de hautes études en informatique, et le savent. Peu importe que je ne sois pas une incarnation parfaite de l'informatique au féminin\footnote{Pour ce qui peut avoir du sens dans cette expression...}, j'ai le mérite d'exister en chair et en os, et peut-être que cela aidera mes élèves, garçons comme filles, à construire cette image manquante de l'informaticienne.
+
+%%%%%%%%%%%%%%%% La biblio
+%\bibliographystyle{alpha}
+\bibliographystyle{plain}
+\bibliography{biblio}
+\nocite{*}
 
 
diff --git a/ESPE/TC_2/ecrit.bbl b/ESPE/TC_2/ecrit.bbl
new file mode 100644 (file)
index 0000000..3c942f4
--- /dev/null
@@ -0,0 +1,33 @@
+\begin{thebibliography}{1}
+
+\bibitem{FiIng}
+Les filles dans les écoles d'ingénieur.
+\newblock
+  \burl{http://www.ingenieurs.com/comment-devenir-ingenieur/les-filles-dans-les-ecoles-d-ingenieurs-1469.php}.
+
+\bibitem{NGA}
+No girls allowed (une histoire du sexisme dans les jeux vidéo).
+\newblock
+  \burl{http://www.polygon.com/features/2013/12/2/5143856/no-girls-allowed}.
+
+\bibitem{nioutaik}
+Pourquoi le sexisme dans les jeux vidéo est loin d'être un faux problème
+  (article humoristique mais très pertinent).
+\newblock
+  \burl{http://nioutaik.fr/index.php/2013/07/05/650-pourquoi-le-sexisme-dans-les-jeux-video-est-loin-detre-un-faux-probleme/}.
+
+\bibitem{sexismegeek}
+Sexisme chez les geeks.
+\newblock
+  \burl{http://cafaitgenre.org/2013/03/16/sexisme-chez-les-geeks-pourquoi-notre-communaute-est-malade-et-comment-y-remedier/}.
+
+\bibitem{wiki}
+Wikipedia: Women in computing.
+\newblock \burl{https://en.wikipedia.org/wiki/Women_in_computing}.
+
+\bibitem{anita}
+Anita Sarkeesian.
+\newblock Tropes vs women in video games (et autres vidéos sur le sujet).
+\newblock \burl{https://www.youtube.com/user/feministfrequency/videos}.
+
+\end{thebibliography}
diff --git a/ESPE/TC_2/ecrit.blg b/ESPE/TC_2/ecrit.blg
new file mode 100644 (file)
index 0000000..e5af722
--- /dev/null
@@ -0,0 +1,52 @@
+This is BibTeX, Version 0.99d (TeX Live 2013/Debian)
+Capacity: max_strings=35307, hash_size=35307, hash_prime=30011
+The top-level auxiliary file: ecrit.aux
+The style file: plain.bst
+Database file #1: biblio.bib
+Warning--to sort, need author or key in FiIng
+Warning--to sort, need author or key in NGA
+Warning--to sort, need author or key in wiki
+Warning--to sort, need author or key in nioutaik
+Warning--to sort, need author or key in sexismegeek
+You've used 6 entries,
+            2118 wiz_defined-function locations,
+            518 strings with 4926 characters,
+and the built_in function-call counts, 1019 in all, are:
+= -- 94
+> -- 12
+< -- 0
++ -- 8
+- -- 2
+* -- 32
+:= -- 128
+add.period$ -- 13
+call.type$ -- 6
+change.case$ -- 19
+chr.to.int$ -- 0
+cite$ -- 11
+duplicate$ -- 42
+empty$ -- 138
+format.name$ -- 2
+if$ -- 246
+int.to.chr$ -- 0
+int.to.str$ -- 6
+missing$ -- 0
+newline$ -- 28
+num.names$ -- 2
+pop$ -- 48
+preamble$ -- 1
+purify$ -- 13
+quote$ -- 0
+skip$ -- 48
+stack$ -- 0
+substring$ -- 30
+swap$ -- 6
+text.length$ -- 0
+text.prefix$ -- 0
+top$ -- 0
+type$ -- 24
+warning$ -- 5
+while$ -- 2
+width$ -- 7
+write$ -- 46
+(There were 5 warnings)
index 5e86596..6ce98fd 100644 (file)
Binary files a/ESPE/TC_2/ecrit.pdf and b/ESPE/TC_2/ecrit.pdf differ
index a0b9a94..b1e6506 100644 (file)
@@ -2,8 +2,15 @@
 
 \usepackage[utf8]{inputenc}
 \usepackage[frenchb]{babel}
+\usepackage{hyperref}
+\usepackage[anythingbreaks]{breakurl}
+\usepackage[cm]{fullpage}
+\usepackage{xspace}
 
 \begin{document}
 \input{contenu.tex}
 
+\newcommand\ferg\fg
+\renewcommand\fg{\ferg\xspace}
+
 \end{document}
diff --git a/ESPE/TC_2/makefile b/ESPE/TC_2/makefile
new file mode 100644 (file)
index 0000000..534f28f
--- /dev/null
@@ -0,0 +1,15 @@
+all: ecrit
+
+biblio : biblio.bib ecrit.tex contenu.tex
+       pdflatex ecrit.tex
+       bibtex ecrit
+       pdflatex ecrit.tex
+       pdflatex ecrit.tex
+
+ecrit : ecrit.tex contenu.tex
+       pdflatex ecrit.tex
+
+num : ecrit.tex contenu.tex
+       pdflatex ecrit.tex
+       pdflatex ecrit.tex
+